Le modèle énergétique dominant repose sur l’utilisation massive d’énergie fossile incluant le pétrole, le gaz naturel, le charbon et l’uranium. Ces énergies sont des énergies de stock qui ont commencé à se constituer voilà quelques centaines de millions d’années, stock que nous aurons épuisé en quelques décennies de civilisation industrielle.

Ce que souhaite notre association, lancée en Mai 2019, c’est embarquer les citoyens dans une transition énergétique, leur faire prendre conscience qu’il faudrait investir pour que l’électricité qu’ils consomment soit produite d’une manière moins polluante.

Trégor Energ’éthiques vous propose ainsi des articles pour vous informer au mieux sur les actions relatives au photovoltaïque dans le Trégor et plus largement en Bretagne.

Des panneaux photovoltaïques sur le toit de l’Ecole de chimie de Rennes

Alors que les fournisseurs d’énergie appellent à réduire notre consommation, l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes fait actuellement poser 63 panneaux photovoltaïques sur ses toits pour réduire sa consommation électrique.

Il grimpe sur le toit pour faire baisser la facture. Dominique Allaire, responsable technique de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes, supervise l’installation de 63 panneaux photovoltaïques sur l’un des bâtiments de l’Ecole, qui a été mieux isolé en parallèle.

A Pluméliau-Bieuzy, Laurent cultive ses toits comme ses champs

Agriculteur à Pluméliau-Bieuzy, Laurent Moréac cultive les toits de ses bâtiments comme ses champs. Et produit de l’électricité : « Les cultures utilisent la lumière pour faire de la photosynthèse. Du coup, en utilisant la lumière avec les panneaux photovoltaïques sur les toitures, je cultive les toits, comme les champs. Les toitures comme un outil de production, une évidence ! » explique-t-il.

Transition énergétique. « Nous allons devoir diviser nos consommations d’énergie par deux d’ici 2050 »

« Tout le monde se prend la rupture à la figure. Il va falloir apprendre à être sobre. La transition énergétique c’est d’abord un changement de comportements, collectif et individuel » assurent d’une seule voix les différents intervenants présents aux premières « Rencontres Crisalide de la Transition écologique». Organisé ce 7 juin 2022, au couvent des Jacobins à Rennes, l’évènement a réuni plus de 300 personnes venues assister à des conférences et des rendez-vous B to B.

L’occasion de parler de sobriété énergétique et de décarbonation dans un contexte d’urgence climatique et de guerre en Ukraine qui alourdit la facture énergétique des entreprises et plombe leur marge.

Les pouvoirs publics préparent un déploiement très rapide de l’énergie solaire

Tous les voyants pour un développement massif de l’énergie solaire passent au vert les uns après les autres. Le prix de l’électricité sur le marché de gros se maintient à des niveaux élevés et les événements récents (faible disponibilité du parc de production français et décision de l’Europe de ne plus dépendre à terme, des hydrocarbures russes) vont continuer à peser durablement sur ceux-ci

Plus de 4200 participants aux « Assises Européennes de la Transition Energétique »

Durant 3 jours (31 mai au 2 juin 2022), la 23ème édition des Assises Européennes de la Transition Energétique a rassemblé plus de 4200 participants dans le Grand Genève sur le thème crucial de la sobriété énergétique. Retour sur cette édition 2022 qui a fait bouger les lignes de la transition énergétique.

« Moins pour plus ! », la sobriété au cœur des débats pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 !