Comment contribuer à la sobriété énergétique à son niveau ?

Vous n’avez pas fini d’entendre parler de sobriété énergétique. Après avoir bénéficié d’une électricité peu chère pendant des décennies, les choses sont en train de changer. Le coût de l’énergie flambe, bien que l’État tente de le contenir avec son bouclier tarifaire. D’ailleurs, le Président de la République l’a annoncé en juillet, un plan de sobriété énergétique sera mis en place pour pouvoir passer l’hiver sereinement, entre le conflit ukrainien pesant sur les approvisionnements de gaz et les opérations de maintenance inopinées sur nos centrales nucléaires.

Mais alors, que peut-on faire à notre niveau ?

L’Ademe publie 3 affiches sur les « Causes et impacts du changement climatique »

L’Ademe, a publié avec le « Réseau Action Climat », trois affiches qui présentent de façon humoristique les grandes thématiques du changement climatique, et nous explique comment  « Tous ensemble, nous allons devoir modifier nos modes de vie pour nous adapter aux évolutions actuelles et à venir du climat ! ».

A diffuser sans modération.

La sobriété énergétique : pour une société plus juste et plus durable

La sobriété est l’un des trois piliers fondamentaux de la démarche promue par l’Association négaWatt depuis sa création en 2001. Elle est un élément incontournable du scénario de transition énergétique porté par l’association.

Cette notion est inscrite à l’article 1 de la loi sur la transition énergétique depuis 2015. Elle est progressivement reconnue et prise en compte par de nombreux acteurs mais reste trop souvent mal comprise et suscite certaines idées reçues freinant son acceptation et sa mise en œuvre.

Wiseed accompagne Imeon Energy, fabricant français d’onduleurs solaires basé à Brest, pour sa première levée de fonds

WiSEED vient de lancer une collecte au bénéfice d’Imeon Energy, fabricant français d’onduleurs solaires basé à Brest, oeuvrant pour la baisse du prix des énergies renouvelables en développant un boitier intelligent qui optimise le stockage et l’utilisation de l’énergie solaire. Un tremplin pour une technologie made in France !

Agnès Pannier-Runacher veut autoriser les projets solaires à vendre directement sur le marché pendant 18 mois

« Nous avons 12 millions de Français, selon certaines associations,  qui sont en situation de précarité énergétique. »

« Dans le projet de loi de finance rectificative, les budgets alloués à MaPrimeRénov et sur le Bonus écologique sont incrémentés de 400 millions d’euros chacun cette année… »

« Nous devons développer dès aujourd’hui les énergies renouvelables, en particulier le solaire, l’éolien, mais aussi la géothermie, l’hydroélectricité.

Nos objectifs : la production d’énergie solaire sera multipliée par dix et 50 parcs éoliens en mer pour atteindre 50 GW d’ici 2050.